Les paysages québecois hivernaux

Publié le 2 Décembre 2014

Le mont tremblant dans les Laurentides. A quelques heures de Montréal.
Le mont tremblant dans les Laurentides. A quelques heures de Montréal.
Le mont tremblant dans les Laurentides. A quelques heures de Montréal.

Le mont tremblant dans les Laurentides. A quelques heures de Montréal.

Parc de la Yamaska. 40 minutes de Montréal, ou 2h pour nous car le parc n'est pas indiqué et nous n'avons pas regarder le chemin en avance ET nous ne comprenons pas les indications des Québecois. En s'éloignant de Montréal et en s'enfonçant dans la campagne, l'accent est tellement prononcé, qu'on ne reconnaît aucun mot familier de notre français maternel.
Parc de la Yamaska. 40 minutes de Montréal, ou 2h pour nous car le parc n'est pas indiqué et nous n'avons pas regarder le chemin en avance ET nous ne comprenons pas les indications des Québecois. En s'éloignant de Montréal et en s'enfonçant dans la campagne, l'accent est tellement prononcé, qu'on ne reconnaît aucun mot familier de notre français maternel.
Parc de la Yamaska. 40 minutes de Montréal, ou 2h pour nous car le parc n'est pas indiqué et nous n'avons pas regarder le chemin en avance ET nous ne comprenons pas les indications des Québecois. En s'éloignant de Montréal et en s'enfonçant dans la campagne, l'accent est tellement prononcé, qu'on ne reconnaît aucun mot familier de notre français maternel.
Parc de la Yamaska. 40 minutes de Montréal, ou 2h pour nous car le parc n'est pas indiqué et nous n'avons pas regarder le chemin en avance ET nous ne comprenons pas les indications des Québecois. En s'éloignant de Montréal et en s'enfonçant dans la campagne, l'accent est tellement prononcé, qu'on ne reconnaît aucun mot familier de notre français maternel.

Parc de la Yamaska. 40 minutes de Montréal, ou 2h pour nous car le parc n'est pas indiqué et nous n'avons pas regarder le chemin en avance ET nous ne comprenons pas les indications des Québecois. En s'éloignant de Montréal et en s'enfonçant dans la campagne, l'accent est tellement prononcé, qu'on ne reconnaît aucun mot familier de notre français maternel.

Les paysages québecois hivernaux
Les paysages québecois hivernaux
Québec

Québec

Les paysages québecois hivernaux
Les paysages québecois hivernaux

Rédigé par celine cartier

Publié dans #Canada

Repost 0
Commenter cet article